14/06 : L’actu de la semaine

Le monde va-t-il connaître une explosion de cas de virus transmis par les moustiques ? ; opération de fermeture au marché de Sarcelles…Que sest-il passé du côté des nuisibles et de lhygiène publique ? Retour sur lactualité de ces dernières semaines.

DANS L'ACTUALITÉ

  • Selon une récente étude parue dans la revue Royal Society Open Science, les rats ont « l’oreille musicale ». Comme l’Homme, les singes et les dauphins, les rongeurs ont la capacité à percevoir la similitude d’une même note pourtant jouée à deux octaves différentes. L’étude démontre que cette capacité naturelle serait aussi présente chez d’autres mammifères.
  • Une cliente du Bricorama de Mareuil-lès-Meaux (Seine-et-Marne) a lancé une pétition avec le soutien de l’association Paris Animaux Zoopolis. Elle dénonce la vente d’un piège à colle contre les rats. Selon elle, le piège est d’une « cruauté extrême ». En un mois, la pétition a récolté plus de 17 200 signatures.
  • Le 10 juin, plusieurs parents de l’école maternelle Jeanne-d’Arc au Petit-Quevilly (Seine-Maritime) ont refusé de déposer leurs enfants, relate 76actu. La cause ? L’établissement est envahi de puces et les parents déplorent une « faute de garantie de la part de la mairie ». Début juin deux invasions ont été constatées et des traitements ont été réalisés. La mairie affirme avoir respecté le protocole mais une grande partie des parents regrette l’absence d’un plan de secours et ont donc préféré bloquer l’accès à l’école, « le temps que tout soit réglé ».
  • À la suite d’un contrôle effectué par la Direction départementale de la protection des populations et la Direction interdépartementale de la police nationale sur le marché de Sarcelles (Val-d’Oise) le 7 juin, une boucherie a été contrainte de fermer d’urgence pour raisons sanitaires rapporte la Préfecture. 360kg de produits alimentaires ont été détruits. Les agents ont saisi 590 insecticides contenant du fipronil et 78 flacons « Sniper » interdits en France depuis 2013.
  • Depuis le début du mois et jusqu’au 21 juin, une campagne de lutte collective contre les rats est menée dans toute la Martinique. La Préfecture se montre inquiète de la présence de rats noirs et gris et espère « ramener à un seuil de nuisibilité acceptable la population des rongeurs sur l’ensemble du territoire».
  • Le 10 juin, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes a réitéré, à travers un tweet, son alerte sur la dangerosité du Sniper 1000 EC. Cet insecticide utilisé contre les punaises de lit, interdit en France, est responsable d’intoxications.
  • Le 1er juin, un pigeon a chuté sur le court Suzanne-Lenglen à Roland Garros en plein match. L’arbitre a interrompu la rencontre le temps de recueillir le volatile avec une serviette et de l’évacuer. Il s’est retrouvé piégé après avoir percuté le toit du court. Les pigeons perturbent régulièrement le tournoi, et un fauconnier utilise des rapaces pour les effaroucher.

LE GROS SUJET

Faut-il s’attendre à une explosion de cas de virus transmis par les moustiques ?

Dans un communiqué diffusé le 10 juin le Southern Nevada Health District (département de santé publique situé à Las Vegas aux États-Unis) a alerté sur une potentielle explosion du nombre de cas de virus du Nil occidental. Le 6 juin dernier, près de 3 081 moustiques ont été testés positifs à ce virus. 46 autres ont été déclarés positifs à l’encéphalite de Saint-Louis, responsable d’encéphalite et méningite.

En Europe, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies s’est montré inquiet. Dans une communication diffusée le 11 juin, l’agence européenne a noté une augmentation du nombre de cas de dengue entre 2022 et 2023 dans 30 pays du continent. Les chiffres reflètent une tendance à la hausse qui s’explique par le changement climatique qui crée des conditions de développement favorables pour les moustiques.

« Au cours des premiers mois de 2024, plusieurs pays ont signalé une augmentation substantielle du nombre de cas de dengue importés, ce qui pourrait suggérer que le nombre en 2024 pourrait devenir encore plus élevé » indique le communiqué.

En 2023, le virus du Nil occidental a été enregistré 713 fois dans 123 régions et 9 pays de l’UE différents. Les moustiques vecteurs, tels qu’Aedes albopictus, Culex pipiens et Aedes aegypti, se propagent sur tout le continent. L’agence rappelle l’importance de mettre en place des mesures de lutte et de prévention coordonnées.

Début juin, des cas de dengue ont été identifiés à Marseille et à Toulouse. À la suite de ces signalements, des opérations de démoustication ont été réalisées.

En mai, une équipe de chercheurs a publié dans la revue Science une cartographie prévisionnelle des futurs cas de paludisme en Afrique. Des scientifiques ont récolté des données sur les précipitations et la température pour prédire les zones où, le virus transmis par le moustique, pourrait se propager. « Nous avons constaté que les conditions favorables au paludisme diminueront, en particulier en Afrique de l’Ouest. Mais d’autres zones, les couloirs fluviaux et les plaines inondables, deviendront plus propices à la transmission du paludisme » projette l’étude.

LA PHRASE DE LA SEMAINE

Thierry Fontaine, président Umih du Rhône :

Le 4 juin dernier, au micro de Lyon Capitale, Thierry Fontaine, président de l’Umih du Rhône, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, a épinglé la façon dont la Ville de Lyon gère le traitement des nuisibles : « malheureusement quand on les traite de manière non létale ça prend beaucoup plus de temps pour les éradiquer ». Ce qui inquiète les restaurateurs, qui doivent accentuer les mesures d’hygiène.

Avec une multiplication des contrôles, le secteur fait face à de nombreuses fermetures administratives ces derniers mois. À ce sujet, le président du syndicat a expliqué : « La grosse rotation de personnel a fait qu’on a des mercenaires dans nos cuisines qui ne sont pas formés »  

Adrien Ribera, journaliste chez IZIPest

ARTICLES COMPLÉMENTAIRES

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Brevo en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les données personnelles que vous avez fournies soient transférées à Brevo pour être traitées conformément à la politique de confidentialité de Brevo.

Téléchargez notre catalogue formation

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Par quoi êtes-vous intéréssé ?
Politique de confidentialité
« Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires à la gestion de votre demande par IZIPest. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. »