02/02 : L’actu de la semaine

Que s’est-il passé du côté des nuisibles et de l’hygiène publique ? Retour sur l’actualité de ces dernières semaines.

LES PETITES ACTUALITÉS

  • La mairie de Mantes-la-Jolie a installé le mois dernier plusieurs panneaux d’interdiction de nourrir les pigeons à différents endroits de la ville tout en rappelant le risque d’amendes en cas de non-respect de la réglementation.
  • Selon Sport News Africa, le paludisme a touché plusieurs footballeurs en pleine Coupe d’Afrique des Nations. Parmi eux, les Maliens Yves Bissouma et Moussa Diarra ainsi que les Camerounais Jean-Charles Castelleto, et Georges-Kévin Nkoudou.
  • La société Qista, qui a installé plusieurs centaines de bornes anti-moustiques à Hyères (Var), a démenti les dires de la Ville qui annonçait « qu’environ 20% du parc des bornes anti-moustiques étaient en panne depuis deux ans» rapporte Var-Matin.
  • Le 25 janvier, la Ville de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a lancé un appel à candidature auprès des habitants pour devenir « ambassadeur du moustique tigre » en participant à une opération de lutte dans son quartier, en lien avec la direction Hygiène et Sécurité de la ville. Les habitants volontaires deviendront les relais entre les services municipaux et les particuliers. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 25 février prochain.
  • Ouest France rapporte qu’en 2023, « l’intercommunalité du Pays fouesnantais (Finistère) a détruit plus de 650 nids de frelons asiatiques», établissant ainsi un record.
  • Les apiculteurs de Provence ont publié un communiqué le 24 janvier pour alerter sur les difficultés qu’ils rencontrent et sur les menaces qui pèsent sur les abeilles. « Les frelons pour les abeilles sont l’équivalent des loups pour les brebis» relate France Info.

LES CHIFFRES DE LA SEMAINE

Une étude sur les pesticides présents dans les riz

60 Millions de consommateurs a réalisé une analyse de 40 riz différents vendus dans les commerces en France. Quinze d’entre eux contiennent des résidus de pesticides provenant de neuf substances différentes. Le magazine ne souligne toutefois qu’aucun ne dépasse la limite réglementaire fixée par la Commission européenne. Les riz basmati non biologiques sont les plus touchés par la contamination. En revanche, seules deux références ne contiennent aucun pesticide : les riz de Camargue et les riz thaï. Les résultats complets sont disponibles dans le numéro de février 2024.

Adrien Ribera, journaliste chez IZIPest

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Brevo en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les données personnelles que vous avez fournies soient transférées à Brevo pour être traitées conformément à la politique de confidentialité de Brevo.